By:
01-04-2016

Etre Belle C'est Possible à Tout âge

A soixante ans Yasmina Rossi l'a bien compris et ne compte pas cacher sa beauté derrière son âge. Celle qui a entamé sa carrière 45 ans, âge auquel la majorité des mannequins ont déjà pris leur retraire, est considérée comme la doyenne des mannequins et entend prouver que l'on peut être belle à tout âge. Elle a récemment été choisie par la célèbre marque Dreslyn Shop and Land of Women comme égérie. Yasmina Rossi est ainsi devenue l'image d'une campagne de maillots de bain pour femmes. Des clichés sexy au travers desquels sa beauté sans âge est mise en valeur, bien loin des photos de mode hyper-sexualisées que l'on a pris l'habitude d'observer.
Celle que l'on appelle la beauté aux cheveux d'argent et aux longues jambes a fêté ses 60 ans cette année mais elle ne compte pas renoncer à sa carrière de mannequin et passer de la lumière à l'ombre.
L'industrie de la mode et du divertissement est souvent accusée d'être jeuniste et discriminatoire. Il est ainsi assez rare de pouvoir admirer des mannequins de plus de 30 ans ou qui dépassent le poids maximal instauré par les créateurs. Ce constat ne vaut pas seulement aux États-Unis mais il s'étend aussi à travers le monde le monde entier.
Heureusement la dernière campagne ultra rafraîchissante de Yasmina Rossi casse les préjugés et les codes la mode, du mannequinat, de la jeunesse et de la beauté.
Et grâce à son succès elle ouvre la voie à d'autres femmes, dont certaines sont déjà mannequins, en plein âge d'or et à l'apogée de leur beauté comme le célèbre top model Cindy Crawford. "Les femmes mûres se trouvent souvent mises à l'écart à cause de leur âge. C'est scandaleux de se baser uniquement sur l'âge de quelqu'un pour juger son talent ou ses qualités. Ca peut vous détruire si vous vous sentez jeune dans votre corps et dans votre tête et c'est triste car c'est bien souvent cette énergie qui nous maintient en vie", confiait récemment Yasmina Rossi au Complex Magasine. CONTINUE EN LA PAGE SUIVANTE…
Page 1 de 2Suivante >>
J'aime News © 2016.