Articles - Focus sur des femmes criminelles USA. - J'aime News
 
By:
10-10-2015

Focus Sur Des Femmes Criminelles USA.

Focus sur des femmes criminelles USA. La délinquance féminine est une réalité dans la société contemporaine. Elle est observée dans de nombreux continents, USA, Asie comme Europe. Il est évident qu'une personne criminelle peut aborder un air plus ou moins plaisant, à l'image de ces mugshots (en français : la photographie d'identité judiciaire). Cette photographie est toujours prise lors de l'arrestation de la personne par les forces de l’ordre (police comme gendarme) ou lors de l'arrivée du détenu en prison. Voici donc un focus sur 20 femmes criminelles qui ressemblent plutôt à des mannequins et à qui de nombreuses personnes donneraient le bon dieu sans confessions. N'oubliez pas que ces même femmes utilisent aussi leurs charmes pour séduire leurs victimes lors d'escroqueries complexes, d'affaires de veuves noires ou même pour soudoyer leurs gardiens. En France, la liaison en 2011 entre la séduisante Yalda Arbabzadeh (la femme appât dans l'affaire du gang des barbares) et le directeur d'établissement pénitentiaire Florent Gonçalves a littéralement défrayé la chronique.

1)La blondinette digne d'une série américaine

Outre sa frange blonde, son anneau à la lèvre et son gloss rose, la jeune femme aborde un charmant sourire sur sa photo d’identité judiciaire. Nul doute qu'elle aurait trouvé parfaitement sa place dans une série américaine comme Prison break ou Orange is the new black.
Pourtant, elle a été arrêtée pour alcoolisme sur la voie public. Il convient de rappeler que ce comportement est sanctionné par la loi car il peut entraîner des comportements risqués comme déambuler sur la route, grimper sur des zones dangereuses d'un pont...

2) La brune avide de produits de maquillage

Sur sa photographie d'identité judiciaire, la jeune femme brune aborde un air étonné et candide. Pourtant, son arrestation est en lien avec une affaire de vol à Norfolk, dans le Nebraska. Repérée après plusieurs vols par le gérant de la boutique, elle a été arrêtée avec un butin qui s'élevait à plusieurs centaines de dollars. Elle volait la marchandise afin de la revendre mais elle utilisait aussi certaines articles pour sa propre consommation quotidienne comme du mascara ou du fond de teint. La pauvre jeune femme va devoir renoncer à ses produits en prison, car le maquillage est strictement interdit.
Page 1 de 6Suivante >>
J'aime News © 2016.