By:
02-12-2015

Les Boissons De Régime Type Sodas Ou Autres Potions Sans Sucre Sont-elles Dangereuses Pour Notre Santé ?

Que risque-t-on en consommant de l’aspartame ?

Une étude majeure met en relation directe la consommation d’aspartame avec de graves problèmes de santé. Cette étude, une des plus grandes menée sur ce sujet, a récemment étudié le lien existant entre la consommation de boissons allégées et l’apparition de problèmes de santé d’ordre cardiovasculaires comme la crise cardiaque ou l’accident vasculaire cérébral constatés chez des femmes ménopausées en bonne santé. Les études de recherches mettant en évidence l’influence néfaste de l’aspartame sur la santé se sont déroulées à l’université d’Iowa. Les résultats que nous développerons ci-dessous ont été présentés lors de la 63ème session scientifique de cardiologie ayant lieu tous les ans à l’American College of Cardiology à Washington, D.C.

Des résultats effrayants

L’étude repose sur la participation de 6000 femmes. Après observation, on a découvert que ces femmes qui consommaient quotidiennement au moins deux boissons de régime couraient un risque d’environ 30% de subir une attaque d’ordre cardiovasculaire et pour 50% d’entre elles un problème de santé grave pouvant les conduire à la mort. Même si la mise en évidence entre boissons de régime et santé est maintenant établie, il n’est pas exclu que la cause d’accidents cardiovasculaires peut avoir d’autres origines. Pour rendre cette étude convaincante, les critères de Bradford Hill ont été utilisés car ils ont pour objectif de prouver une relation causale entre deux événements qui surviennent. Dans notre cas, l’utilisation des critères de Bradford Hill vont permettre de déterminer la cause des attaques cardiovasculaires constatées. En appliquant le raisonnement de Hill, il devient évident qu’un danger potentiel existe et qu’il faut l’étudier. Avant de poursuivre l’interprétation de l’étude, on songe brièvement aux publicités mensongères nous promettant des bienfaits sur notre santé en consommant en fait des produits nocifs. Grâce à la méthode Hill, on peut lier par exemple les ingrédients que l’on trouve dans la « malbouffe » aux risques potentiels sur notre santé. Pour illustrer ce dernier exemple, des chercheurs ont réparti 60 000 femmes en quatre groupes de consommation.
Page 1 de 2Suivante >>
J'aime News © 2016.