By:
13-08-2015

Pourquoi Faut-il Laver Ses Vêtements Avant De Les Porter ?

A la différence de nombreuses idées reçues qui sont en réalité un véritable mythe, cette opération est fondamentale lorsque l’on est attentif à l’hygiène. De nombreuses études ont en effet montré que les vêtements neufs peuvent être bien plus sales que ce que nous pensons. En effet, sur des habits encore non portés peuvent se nicher des germes de tout genre. Tout dépend des conditions dans lesquelles le vêtement a été conservé, mais pour être sûr de ne courir aucun risque pour sa santé, il vaut mieux procéder à un lavage très soigneux avant de mettre un nouvel habit.

L’hygiène

Il est très important, du point de vue de l’hygiène, de laver un nouvel habit. Rappelons-nous en effet qu’un vêtement a pu être porté précédemment par d’autres que nous, ne serait-ce que pour être essayé. Il a pu, pour cette raison, recevoir des germes quelconques. Ainsi, sur un habit neuf peuvent se retrouver des sécrétions respiratoires, qui proviennent de toux et d’éternuements, de la flore bactérienne typique de la peau, mais aussi des choses plus surprenantes. Sur un habit à peine sorti d’un magasin peuvent ainsi se trouver des matières fécales ainsi que de la flore bactérienne vaginale.

L’étude

Les experts du département de microbiologie et d’immunologie de l’Université de New York ont mené une étude sur plusieurs vêtements vendus par trois chaînes commerciales célèbres aux États-Unis. Ils ont relevé que ces habits présentaient une concentration bactérienne supérieure à la moyenne des objets utilisés dans la vie de tous les jours. Les spécialistes ont expliqué que sur ces vêtements auxquels était encore attachée l’étiquette il y avait des bactéries de tout genre, y compris des bactéries fécales. Ces dernières se cachent principalement dans les coutures au niveau des aisselles et des fesses. Il s’agit de deux parties particulièrement sensibles du corps humain, qui peuvent dissimuler bactéries et parasites. Les experts ont fait remarquer que mettre un tel vêtement revenait à toucher le creux du bras ou l’aine de quelqu’un. La conclusion finale de l’étude a montré que le degré de contamination d’un vêtement variait au cas par cas. Se retrouver au contact de ces bactéries n’est pas toujours mauvais pour la santé, car le système immunitaire de chaque individu réagit à sa propre manière. Mais en l’absence de renseignements précis, il vaut mieux laver tout ce que l’on achète. L’idéal est d’utiliser de l’eau chaude et de la lessive, naturellement antibactérienne. L’étude menée a en effet estimé qu’il n’était pas impossible de contracter un champignon vaginal ou un autre type d’infection à travers le contact avec des habits très sales.
J'aime News © 2016.