By:
26-02-2016

Recherche Désespérément Un Docteur !

Le manque de médecins est présent dans le monde entier : en Europe mais aussi aux USA ou en Australie. En effet la population vieillissante a besoin de médecins et de spécialistes comme ophtalmologues, dermatologues, gynécologues, dentistes...Or les facultés de médecine appliquent des restrictions importantes sur le nombre de candidats admis en deuxième année de médecine : le numerus clausus. C'est pourquoi cette annonce anglophone a soulevé les débats dans la presse du monde entier mais aussi sur internet et les réseaux sociaux. Focus sur la quête effrénée d'un docteur. Cela démontre aussi que si les médecins en ville demeurent nombreux, la campagne est fortement touchée par l'absence de cette même profession. Cette inégalité engendre de vrais victimes

Une annonce à priori banale : la recherche d'un médecin associé

L'histoire est relatée par le journal anglophone The Guardian. Un médecin recherche une personne associée pour l'appuyer dans son quotidien. Rémunéré 400 000 dollars par an et avec près de 3 mois de congés, le poste de médecin proposé est en Nouvelle Zélande (Tokoroa). L'offre semble alléchante et l'auteur de l'annonce (le docteur Alan Kenny) espérait de nombreux candidats. Alors pourquoi cette annonce est-elle infructueuse ? En réalité, il s'agit d'un médecin rural c'est à dire à la campagne ! Ce type de localisation intéresse peu la jeunesse qui demeure désireuse d'exercer en ville. La campagne souffre d'une mauvaise image : absence de vie sociale, rareté des distractions...Pourtant le docteur Alan Kenny prône les bonnes conditions de vie à Tokoroa. En effet le candidat médecin pourra vivre dans une grande maison pour un loyer très modeste et loin de la pollution. Il pourra élever tranquillement ses enfants ou exercer des passions comme le cheval, la course, la pêche...
Page 1 de 2Suivante >>
J'aime News © 2016.