Articles - Un incident dans une barre chocolatée Mars. - J'aime News
 
By:
04-03-2016

Un Incident Dans Une Barre Chocolatée Mars.

Les fabricants des chocolats Mars ont reçu l'ordre de retirer les barres chocolatées Mars dans 55 pays. Cette décision a été prise car il y aurait un risque de présence de plastique.
Cette règle a été appliquée après que le consommateur d'un produit s'est plaint d'avoir trouvé un petit bout de plastique dans une barre chocolatée commercialisée par les célèbres barres de chocolat Mars. Le retrait est également valable pour les Snickers et les Milky-Way. Une grande opération est en cours, pour retirer du marché les confiseries du colossal producteur de la marque Mars dans une dizaine de pays européens. En premier lieu, l'arrêt de commercialisation du produit avait été préconisé pour la Hollande et l'Allemagne. Puis, par mesure de précaution cette décision de retrait s'est étendue dans d'autres pays comme l'Italie, la France, la Grande-Bretagne, la Belgique et l'Espagne.
Selon les révélations de plusieurs médias américains, le producteur américain de friandises aurait bien ordonné de retirer ces fameuses barres de chocolat des étagères de 55 pays. Il aurait notamment été porte-parole du chocolat Mars au Pays-Bas mais n'a pas souhaité en dire plus sur la situation.
L'usine de production des barres chocolatées tient a faire savoir que les friandises qui ont été retirées de la vente concernent les marques telles que Mars, Snickers, Milky Way mini et les emballages mixtes "Célébrations". Cela est valable pour les produits dont la date d'échéance est comprise entre le 19 juin 2016 et le 8 janvier 2017. Pour l'instant, aucune information exacte n'a été transmise au sujet de la quantité des barres qui ont été retirées. Comme l'a clarifié le porte-parole de Mars en Allemagne, Roul Hamacher, les barres de chocolat suspectes avaient été produites dans une usine en Hollande. Celles-ci ont directement été retirées après qu'une consommatrice s'est plainte d'avoir retrouvé des petits bouts de plastique dans un des snacks de réputation mondiale.
La filiale française de la marque a tenu à préciser qu'il s'agissait d'un accident unique et isolé car il concerne uniquement l'usine de fabrication hollandaise. Les consommateurs sont cordialement invités à contacter le service client pour fournir des informations plus détaillées.
J'aime News © 2016.